Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 19:25

Plantes étranges s’il en est, les mucunas, de la famille des légumineuses, sont des grimpantes vivaces ou annuelles, herbacées ou ligneuses comprenant une centaine d’espèces dans les régions tempérées chaudes à tropicales de la planète. Certaines deviennent de grandes plantes très vigoureuses.

Leur floraison est généralement spectaculaire, avec des grappes de grosses fleurs en casque arborant des couleurs vives ou très sombres.

L’espèce la plus courante dans nos jardins (sous des climats pas trop rigoureux) est le Mucuna sempervirens. En effet, cette plante tient dehors jusque dans la région de Lyon où elle peut passer des températures de -15°C environ en situation protégée. On trouve parfois quelques autres espèces cultivées dans les serres des jardins botaniques. Mais le genre reste peu courant dans nos collections.

 

Il en existe plusieurs beaux sujets dans les jardins du sud de la France et un bel exemplaire au jardin botanique de Lyon est planté au pied d’un mur. Celui-ci était taillé chaque année à la limite du mur puis il a été décidé de le laisser pousser, pensant que les hivers froids de la région lyonnaise feraient une taille naturelle. Mais la plante ne l’a pas entendu de cette manière et est rapidement partie à l’assaut du gros ginkgo situé à côté. Ses parties aériennes n’ont jamais gelées et il a fallu faire une taille sévère lorsqu’elles dépassèrent largement les 10 m de haut et commençaient à présenter un danger pour l’arbre.

 

Il faudra donc veiller à planter cette espèce sur un support où il sera facilement possible de la maintenir. En effet, elle peut atteindre 25 m !

Nous avons pu nous en rendre compte en mai 2007 lors de notre passage dans la ville de Baoxing dans le Sichuan en Chine.

Des plants poussaient sur un flanc de colline et recouvraient totalement la végétation arbustive et arborée. Ils étaient en fleurs mais quel fouillis !

On retrouve ce mucuna dans plusieurs provinces de Chine entre 300 et 3000 m d’altitude. Le lieu de collecte de graines par exemple déterminera donc fortement la résistance au froid des plants ensuite obtenus. Il pousse également dans l’Himalaya (Bhoutan, Sikkim, nord de l’Inde, Birmanie) et au Japon. Il est utilisé en médecine, pour faire du papier et en extraire de l’huile et de l’amidon.

 

L’espèce a été décrite à partir d’un échantillon sec, envoyé à Kew de Ichang par A. Henry en 1886. L’échantillon était composé de feuilles, gousses mures et jeunes boutons floraux. La même année, il envoya également des graines. Un plant fut planté dans une serre tempérée de Kew et fleurit en août 1903.

En 1895, E. Ludlow, commissaire du Imperial Customs à Ichang, envoya également des graines à Kew.

 

Si cette plante étonne par sa floraison, il faut s’en méfier. Ses inflorescences, rameaux et gousses sont recouverts de petits poils très irritants pour la peau. A la manière de certains poils de cactus.

Plantée sur une pergola, il sera possible de profiter pleinement des fleurs en grappes pendantes tout en les maintenant hors de portée. Son feuillage est persistant.

La plante n’est pas exigeante sur le sol du moment que celui-ci est bien drainant. Un sol même pauvre conviendra. Il faut donc lui prévoir un support, au soleil ou à ombre légère, à l’abri des vents froids. Une protection peut être utile sur les jeunes plants les premiers hivers.  Il sera prudent de porter des gants à chaque intervention sur la plante.

 

Mucuna-sempervirens.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de asianflora
  • Le blog de asianflora
  • : blog du site asianflora sur les plantes asiatiques
  • Contact

Recherche

Liens