Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 22:13

Clematis-glaucaBD.jpg

Repost 0
Published by Cedric Basset - dans Les plantes de notre jardin
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 13:54

De grandes feuilles duveteuses et une croissance très rapide....

Betula-maximowiczianaBD.jpg

Repost 0
Published by Cedric Basset - dans Les plantes de notre jardin
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 13:34

Cercidiphyllum-japonicumBD.jpg

Repost 0
Published by Cedric Basset - dans Les plantes de notre jardin
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 22:37

Parmi les quelques 5.000 plantes cultivées dans notre jardin, un grand nombre est multiplié chaque année. Vous en trouverez la liste avec le lien ci-dessous :

http://www.asianflora.com/dispo automne 2012.pdf

Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 22:36

Spiraea-formosanaBD.jpg

Repost 0
Published by Cedric Basset - dans Les plantes de notre jardin
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 19:14

Clematis-dasyandraBD.jpg

Repost 0
Published by Cedric Basset
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 20:22

 

La famille des Labiées comprend de nombreux genres dont beaucoup de plantes vivaces ayant un intérêt ornemental ou culinaire. Si le sauges, thyms, romarins et autres stachys font partie de la palette courante de nos jardins, certains genres sont encore aujourd'hui bien moins connus. C'est le cas des Chelonopsis. Si l'on trouve une ou deux espèces dans les pépinières de collection en Europe, nous avons vraiment pu découvrir ce genre lors de nos voyages au Japon où plusieurs espèces sont courantes dans les jardins et dans les pépinières.

Le genre a été décrit par le botaniste Miquel en 1865. Toutes les espèces sont originaires de l'Asie tempérée. Ce n'est pas un grand genre puisqu'il compte à ce jour 16 espèces (d'après la World Checklist de Kew). Avec seulement 2 ou 3 espèces en culture dans nos jardins et pépinières, nous en avons encore de nombreuses à découvrir !

Plusieurs espèces ne sont pas à proprement parler des plantes herbacées. En effet, la majorité ont les tiges qui se lignifient à la base et pourraient donc être plus qualifiées d'arbrisseaux. La répartition géographique du genre se situe en Chine (13 espèces) et au Japon (3 espèces).

Chelonopsis moschata a été nommée en 1865 par Miquel lorsqu'il a décrit le genre. La plante était alors citée comme originaire du Japon et d'une région de Chine. Elle est en réalité endémique du Japon sur les îles de Honshu, Hokkaido, Shikoku et Kyushu où elle pousse dans les forêts de montagnes entre 400 et 1600 m d'altitude. Elle forme une belle touffe dense aux tiges retombantes. Elle peut atteindre 50/60 cm de haut environ, voire plus. Ses grandes fleurs sont rose foncé et apparaissent en fin d'été.

C.yagiharana a été décrite plus tard, en 1918, par Hisauti & Matsuno. Elle est également endémique du Japon, uniquement dans le centre de l'île de Honshu, dans les Préfectures de Kanagawa et Shizuoka, où elle pousse sur les rochers modérément humides en montagne, entre 800 et 1200 m d'altitude. Elle ne mesure que 20/40 cm de haut et ses fleurs sont également rose foncé.

Au 19° siècle, Hemsley note que C.moschata est une plante est très variable dans la forme des feuilles ainsi que dans la manière dont le bord du limbe est denté. C'est sans doute pour cela que la nomenclature du genre au Japon n'est pas toujours simple, encore aujourd'hui. On trouve d'ailleurs souvent C.moschata et C.yagiharana mises en synonymie. C'est une erreur car ce sont certes deux espèces proches, mais bien distinctes. On retrouve d'ailleurs souvent des plantes mal nommées dans les pépinières et il règne une grande confusion entre C.yagiharana et C.moschata. Il y a deux moyens simples pour les distinguer : C.yagiharana a des fleurs solitaires et sur le haut des tiges uniquement alors qu'elles sont groupées par 1 à 3 et apparaissant dès le milieu des tiges chez C.moschata. De plus, C.yagiharana est une petite plante de 20/30 cm de haut alors que C.moschata atteint 50 cm ou plus de haut (parfois jusqu'à presque 1m).

Les Chelonopsis sont des plantes intéressantes au jardin pour plusieurs raisons. Elles se cultivent très facilement et ne sont pas fragiles. Leur croissance est rapide et elles ne craignent pas le froid. Leur floraison est attractive et intervient à un moment (fin d'été) où le jardin n'est pas le plus fleurit. Nous en cultivons au moins 3 espèces dans notre jardin (C.moschata, C.longipes et C.yagiharana, et une autre plante encore non déterminée trouvée dans une pépinière au Japon) et elles ont très bien passé l'hiver dernier et ses -18°C.

Elles apprécient les situations ombragées dans des sols fertiles pas trop secs.(en photo : C.yagiharana)

Chelonopsis-moschata.jpg

Repost 0
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 17:47

 

Un pommier subtropical dans nos jardins.

Malus doumeri est un arbre originaire du Vietnam, du Laos, de Taiwan et sud de la Chine où il pousse dans les forêts denses entre 1500 et 2000 m d'altitude. Dans son aire d'origine, il fleurit entre décembre et février puis fructifie de septembre à novembre.

Dans son habitat, il atteint 10 à 30 m de haut. Ses jeunes rameaux sont gris-pubescents. Ses feuilles sont très variables allant de ovales à elliptiques ou oblongues-lancéolées. Elles mesurent 8/15 cm de long et 3/6 cm de large. Elles sont irrégulièrement dentées, surtout quand elles sont jeunes, et parfois plus ou moins lobées. Ses inflorescences comptent de 3 à 6 fleurs blanches, parfois teintées de jaune, de 2,5/3 cm de diamètre. Les pommes sont globuleuses, de 4 à 5 cm de diamètre, rouge-jaunâtre à maturité avec 1 à 2 graines par loge.

Le fruit est comestible mais très âpre. Il est consommé par les populations des montagnes. Son goût rappelle celui de la pomme sauvage d'après Auguste d'André (Bois, 1904). La plante est utilisée dans les régions subtropicales pour greffer des pommiers. D'ailleurs, en 1904, Désiré Bois note que cet arbre pourra certainement être utilisé avec grand avantage comme porte-greffe pour la culture des variétés d'Europe que l'on voudra introduire dans l'Annam (région correspondant aujourd'hui au centre du Vietnam). Convaincu de l'intérêt que cet arbre pouvait présenter à ce point de vue, Auguste d'André en a fait, à l'époque, récolter de nombreuses graines et plusieurs milliers de plants dans le but de le propager dans les régions où il pourrait être utile.

La classification de ce pommier a souvent posé problème et il en existe de nombreux synonymes. En effet, beaucoup de critères le rattache au genre Docynia. Mais dans ce dernier genre, on trouve 3 à 10 ovules par loges et seulement 2 pour le genre Malus.

Compte tenu de ses origines, on pourrait tout de suite penser que ce bel arbre n'est pas fait pour nos jardins. Il est évident qu'un clone collecté au Laos, au Vietnam ou même à Taiwan à basse altitude ne devrait pas tenir longtemps sous nos climats. Mais la flore de Taiwan l'indique comme poussant jusqu'à 2000 m d'altitude. Et comme à partir de 1800 m environ, on trouve des plantes tenant très bien chez nous en hiver, on pouvait penser que des plants de haute altitude pourrait être plantés dans nos jardins. En 2006, nous introduisons un lot de graines collectées dans la région de Nanfeng à 2055 m. Les quelques plants obtenus sont plantés à différents lieux : un plant au jardin botanique de Lyon, 2 plants au col de Saverne dans les Vosges, un plant dans un jardin privé à Colmar et 3 plants dans notre jardin en Bourgogne. Les premiers hivers suivant la plantation sont doux et les jeunes plants subissent des températures minimales de -8°C. Ils n'en souffrent nullement ce qui est prometteur. Les plants au col de Saverne subissent des températures plus froides, sans aucun dégâts. Le véritable test pour ce pommier d'exception a eu lieu en février de cette année. Avec 3 semaines en plein vent du nord oscillant régulièrement entre -16 et -18°C dans un sol gelé sur 50cm de profondeur. Nos 3 plants mesurent entre 3 et 4 m de haut, voire un peu plus, et ils ont passé l'épreuve sans aucune difficulté (les plants n'étaient pas protégés). Voilà donc une espèce encore méconnue, ornementale et utilitaire, pour enrichir nos plantations. Autre caractéristique de cet arbre, son feuillage se montre quasiment persistant. En effet, celles-ci tombent très tardivement (fin décembre ou plus tard) et restent sur l'arbre presque tout l'hiver si le temps est clément. Ceci ne les empêche cependant pas de prendre de superbes teintes en automne.

On le plantera au soleil ou à mi-ombre, dans toute bonne terre de jardin et il ne semble pas craindre le calcaire.

Cet arbre est dédié à Paul Doumer (1857-1932), créateur de la station agricole du Lang Bian (massif de la chaîne annamitique voisine de la frontière de la Cochinchine). Désiré Bois a décrit cet arbre (sous le nom de Pirus doumeri) à partir d'échantillons fournis par Guillaume Caous (1857-1931), directeur de l'agriculture, des forêts et du commerce de l'Indochine, qui les avait reçu d'Auguste André. Ils avaient été récoltés sur un arbre découvert au pic du Lang Bian, à 2000 m d'altitude, sur la lisière d'une forêt. Désiré Bois a décrit cet arbre dans le genre Pirus (Pyrus, le poirier) en se basant sur le fruit qui, malgré sa ressemblance à une pomme, présentait de nombreuses cellules pierreuses dans le mésocarpe (la «pulpe») constituant un caractère des poires.

Devant les caractères ornementaux indéniables de ce pommier, nous avons multiplié cette espèce que nous proposons maintenant dans notre pépinière.

Malus-doumeri-1.jpg

Repost 0
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 15:53
A lire dans le dernier numéro de la revue Hommes & Plantes (revue du CCVS, n°80), un article que je vous propose sur les Epimedium... (en photo, Epimedium Tama Botan)

 

Epimedium-Tama7.jpg

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 20:07

Tant et tant de floraisons dans le jardin en ce moment... Parmi les plus impressionnantes, celle du Magnolia officinalis, originaire de Chine et dont les grandes fleurs sont très parfumées.

Magnolia-officinalis_DSC4682.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de asianflora
  • Le blog de asianflora
  • : blog du site asianflora sur les plantes asiatiques
  • Contact

Recherche

Liens