Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 16:46

 

La famille du lierre, les Araliacées, contient un grand nombre de genres dont certaines espèces -pourtant très rustiques- ont des airs de tropicales avec leurs feuillages exubérants. C'est le cas d'un arbre étrange, la Kalopanax septemlobus, plus connu sous le nom de Kalopanax pictus. Encore rare dans nos jardins, on le trouvera plus souvent sous la forme d'un grand arbuste, les vieux sujets pouvant être admirés dans quelques vieux arboretums. C'est une plante étrange, aux grandes feuilles variablement lobées, de 15/30 cm environ. Ses grandes inflorescences peuvent atteindre 60 cm de long avec de nombreuses ombelles de fleurs blanc-verdâtre, mellifères, en fin d'été. Elles sont suivies de baies noires. Ses tiges sont également particulières puisque hérissées de nombreuses épines. En vieillissant, l'écorce gris-marron se fissure profondément. Son bois est utilisé en Asie pour la fabrication de meubles. Si l'arbre peut atteindre 30 m de haut dans la nature, il faudra se « contenter » d'une dizaine de mètres dans son jardin sur des sujets de plusieurs années même si sa croissance est relativement rapide quand il est jeune.

Le botaniste Kaempfer découvrit deux plantes au Japon qui furent identifiées et décrites par Thunberg comme deux érables. Il décrit alors Acer palmatum (l'érable du Japon) et Acer pictum. Mais il y a eu confusion dans les échantillons. Il le rebaptisera rapidement Acer septemlobum. En 1925, Koidzumi le tranfère dans le genre Kalopanax, sous le nom actuel. En 1927, Nakai le nomme Kalopanax pictus mais ce nom n'est pas valide. A noter, que Acer pictum est une espèce d'érable qui existe bel et bien.

Cet arbre a été introduit à nombreuses reprises en Europe. En 1865, Maximowicz envoya des graines, puis Wilson en 1911 avec des graines collectées dans l'ouest de la province de l'Hubei. Ces graines donnèrent des plants dont un sujet fût donné aux jardins botaniques de Kew par les fameuses pépinières Veitch. Il s'agit d'une forme aux feuilles peu lobées que le botaniste coréen Nakai nomma, en 1921, Kalopanax ricinifolius var.chinensis (aujourd'hui synonyme du type). En 1874, Van Houtte, avait nommé une plante Aralia maximowiczii qui fût renommée Kalopanax septemlobus var.maximowiczii (aujourd'hui K.septemlobus f.maximowiczii) et dons les feuilles sont profondément lobées. Une très belle variété pour le jardin.

Le genre ne compte toujours aujourd'hui qu'une seule espèce (E.Russie, Chine, Corée et Japon), avec une sous-espèce (subsp.lutchuensis, du sud du Japon) et une forme (f.maximowiczii, que l'on trouve au nord et au centre du Japon, en Corée et dans le nord de la Chine).

Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de trouver cette espèce lors de nos voyages. Dans la province du Sichuan en Chine, sur l'île de Jeju en Corée du sud et dans les montagnes Seorak (toujours en Corée) avec un superbe vieux sujet. Nous avons trouvé la forme maximowiczii au Japon sur les îles de Honshu et Shikoku.

Parfaitement rustique même dans nos régions les plus froides, on le cultivera dans toute bonne terre de jardin bien drainée. Une exposition au soleil ou à mi-ombre avec une préférence pour le soleil dans les régions les plus froides pour un bon aoûtement des pousses de l'année.

Kalopanax-pictus-5.jpg

Plus de photos sur mes pages :

http://www.asianflora.com/Araliaceae/Kalopanax-septemlobus.htm

 

http://www.asianflora.com/Araliaceae/Kalopanax-septemlobus-maximo.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de asianflora
  • Le blog de asianflora
  • : blog du site asianflora sur les plantes asiatiques
  • Contact

Recherche

Liens