Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 21:31

Le genre Sorbus - les sorbiers - compte une centaine d’espèces dans les régions tempérées à subtropicales d’Asie, Europe et Amérique du nord. Presque la moitié des espèces sont endémiques de Chine.

Ils sont couramment plantés dans les jardins en raison de leur taille modeste, de leurs feuillages prenant de vives couleurs automnales, de leur généreuse floraison et pour leur fructification colorée. On trouve des espèces à feuilles composées (comme notre sorbier des oiseleurs) ou simples. Certains botanistes séparent le genre Sorbus (feuilles composées) du  genre Aria (feuilles simples). Ce n’est, à mon sens, pas justifié.

Nous aurons l’occasion de voir des sorbiers à feuilles simples plus tard dans cette série. Celui qui nous intéresse ici a des feuilles composées et se distingue vraiment de ses congénères. On le nomme parfois « sorbier à feuilles de fougère ». En effet, ses feuilles sont finement composées de nombreuses petites folioles donnant un air très gracieux à l’ensemble.

 

Cette espèce a été collectée pour la première fois par Wilson, en Chine, dans le Sichuan, sur les mont Emei en juin 1904 et dans les forêts à Wa-shan, entre 2000 et 2600 m, en juin et octobre 1908. Les échantillons collectés portent ainsi des fleurs et des fruits.

Le terme latin ‘scalaris’ réfère au mot ‘échelle’, sans doute à cause de l’apparence des feuilles avec leurs nombreuses folioles.

A cette époque (1906), un autre sorbier très proche est décrit par Schneider, Sorbus foliosa var. pluripinnata et placé dans le même groupe, celui des espèces au nombre important de folioles. Ce sorbier avait été collecté dans le Sichuan par Henry, en fruits (donc sans les fleurs). Koehne renomme ce sorbier au rang d’espèce à part entière, Sorbus pluripinnata. Mais déjà, il y a de gros doutes sur l’identité de cette nouvelle espèce que certains considèrent comme vraiment trop proche de S.scalaris. Et en effet, aujourd’hui, les deux sont synonymes.

En 1933, Bean proposa de le transférer dans le genre Pyrus (les poiriers) sous le nom de Pyrus scalaris.

La plante remporta un mérite en 1934 à la Royal Horticultural Society.

 

Son aire de répartition se limite à l’ouest du Sichuan et au Yunnan dans le sud-ouest de la Chine, où il pousse en forêts entre 1600 et 3000 m.

 

Dans le jardin, il présente plusieurs intérêts. Il reste un petit arbre peu encombrant de 3/5 m de haut. Il a un port très élégant avec son fin feuillage et ses inflorescences, au printemps, sont très larges. Il se couvre de petits fruits orange en automne. Dans notre jardin, il fait incontestablement partie des plus beaux arbres pour les couleurs d’automne. Il est alors flamboyant.

On le plantera au soleil ou à mi-ombre, dans toute bonne terre de jardin bien drainante. Il n’est pas difficile et ne craint pas les hivers froids.

+ de photos sur : http://www.asianflora.com/Rosaceae/Sorbus-scalaris.htm

 

Sorbus-scalaris.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de asianflora
  • Le blog de asianflora
  • : blog du site asianflora sur les plantes asiatiques
  • Contact

Recherche

Liens