Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 23:13

Qui dit cuisine asiatique, dit gingembre. Incontournable. Le genre Zingiber compte entre 100 et 150 espèces des zones chaudes de l’Asie. Hors de question donc, de planter ça dans son potager. C’est bien dommage car ce sont également de plantes très décoratives. Heureusement pour nous, jardiniers des régions froides, on trouve dans les montagnes du Japon, une espèce habituée aux hivers froids, Zingiber mioga. En ce 15 juillet, ses fleurs se sont ouvertes dans le jardin. Preuve de sa résistance au froid, nous l’avons vu dans son habitat, dans les forêts de montagnes, lorsque nous empruntions la route pour la célèbre station du Mont Hagishadate où se sont déroulés les J.O. de Nagano. Et puis, notre plant dans le jardin, qui passe les hivers sans protection, même lorsque le thermomètre descend bien en-dessous des –15°C.

Voilà donc un gingembre que l’on peut cultiver dehors chez nous. Bon, ok. Mais pour quoi faire ? Tout d’abord, pour l’ornement. Ses tiges dressées de 40/60 cm de haut portent de longues feuilles vertes avec un port évoquant les plantes que l’on peut trouver dans les sous-bois des forêts tropicales. Et, en été, cette multitude de fleurs jaunes qui apparaissent au pied des tiges. Notre plant est cultivé en isolé, dans une zone où l’on peut facilement observer sa floraison. C’est une plante d’allure peu banale. Et puis, comme tout gingembre qui se respecte, le asiatiques en ont trouvé plusieurs utilisations, culinaires et médicinales. Les boutons floraux sont très recherchés comme condiment frais. Emincés, ils sont utilisés dans des soupes ou des tempura. Même s’il est moins recherché que celui du gingembre officinale, son rhizome est tout de même parfois également utilisé tout comme ses jeunes pousses.

 

Pour être plus précis, cette espèce pousse naturellement au Japon et dans les provinces chinoises de Anhui, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hunan, Jiangsu, Jiangxi, Yunnan et  Zhejiang où on le trouve dans les vallées des montagnes en lieux frais. Il est étonnant de constater qu’il reste peu cultivé en Chine.

Il fut cultivé pour la première fois en France, à Paris au Museum, lorsque le Dr.Hénon envoya des rhizomes au Dr.Désirée Bois en 1879.

Un mythe japonais raconte que la consommation de cette plante rend distrait, tête en l'air,  voire amnésique. Autrefois, le disciple d'un grand maître était tellement distrait qu'il en oublia son propre nom… Après son décès, une étrange herbe poussa prés de sa tombe. Elle fut appelée mioga.

 

Ses feuilles peuvent tout de même approcher les 40 cm de long. Ses fleurs apparaissent, selon les régions, d’août à octobre. On le plantera au soleil non brulant ou à ombre légère dans toute bonne terre de jardin bien drainante, surtout en hiver où la plante est au repos.

 

Zingiber-mioga.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de asianflora
  • Le blog de asianflora
  • : blog du site asianflora sur les plantes asiatiques
  • Contact

Recherche

Liens